Christian Glace

La peinture m’a amené à la sculpture car j’avais besoin de toucher le monde.
La sculpture m’a amené à la poésie parce que j ai voulu tenter de mettre des mots sur ce qui s’exprime au-delà des mots.
La vie sociale m’a amené à animer des ateliers d’écritures.

« … Nous nous sommes tellement éloignés de la nature, nous l’avons tellement modifiée, manipulée, détruite, nous avons si bien oublié qu’elle est l’art par excellence, que seul un artifice de plus, celui de l’art humain, peut nous aider à la retrouver. Parce que nous avons perdu toute relation d’immédiateté avec la nature, nous avons besoin de la médiation supplémentaire de l’art pour restaurer l’unité que nous formons avec elle. »                           Herman de Vries

 

Chritian GLACE - Sculpture sur bois

Toucher le bois c'est toucher le monde.

Je touche du bois pour garder le contact avec les arbres, avec le vent, la terre, l’eau, le soleil. Pour rester dans cet élan vital que l’on voit dans les lignes du bois. Pour rester debout comme un arbre et ne pas perdre l’équilibre dans ce monde chaotique et violent. Pour chercher la beauté primitive des formes, le calme, une harmonie. Pour mêler gestes et regards à la vigueur des arbres, pour être au monde à égalité avec tout ce qui pousse et qui respire.
Je sculpte des corps dans le bois, je cherche des corps dans le bois pour rester dans la lignée des arbres et des sources. Pour être au monde tout à la fois homme, femme, animal, végétal, minéral. Toucher le bois c’est toucher le monde. Écoute, le bois parle.

© 2018 Christian GLACE | Tous droits réservés | site réalisé par www.anagram.es