Démarche artistique

Je sculpte sur des morceaux de bois trouvés dehors dans la nature, des terrains vagues, aux lisières des villes et des campagnes, en bord de mer, de fleuve… là où la nature regagne ses droits et où la société déposent ses déchets, là où le sauvage gagne sur le domestique.

Bois flottés, bois éclatés, bois décomposés, bois œuvrés, détériorés… Le temps, les phénomènes naturels ont mis à nu la matière, ont révélé des formes et créé déjà une œuvre confuse. Mon travail est guidé par la matière et repose sur la structure du bois et ses formes originelles. Je m’appuie surtout sur les lignes ascendantes du bois, leur énergie brute, leur élan premier.

Je sculpte le bois pour garder le contact avec les arbres, avec les éléments naturels, avec la terre. Pour rester debout comme un arbre et ne pas perdre l’équilibre dans ce monde chaotique et violent. Pour chercher la beauté primitive des formes, le calme, une harmonie. Pour mêler gestes et regards à la croissance du bois, retrouver une énergie brute, un élan premier, des rythmes essentiels. Pour  chercher d’abord un accord avec le monde afin d’être en accord avec soi-même.

Je cherche des correspondances avec le corps humain, une présence dans le bois. La sculpture est le double du corps et nous interpelle sur nous-mêmes et sur notre rapport au temps, à la nature.

Je cherche, à la lisière des mots, un langage commun.

Entre le naturel et l’artefact,  entre le brut et le fini, le caractère ambigu de la sculpture qui parait à la fois humaine, végétale et minéral comme l’aspect d’un  bois nu resté longtemps dehors, nous rappelle à nos origines communes.

techniques

Plusieurs techniques de sculpture sont mises en œuvre :
• fendage, éclatement du bois
• assemblage
• taille directe effectuée avec des outils traditionnels (herminettes, gouges, ciseaux…) et avec de l'outillage électrique (disques, limes…)
• rajouts de mastic polyester ou de plâtre pour reboucher et adjoindre des éléments modelés
• rajouts métalliques et soudures pour les renforts, les socles…
• ponçage léger pour que le bois garde un aspect brut
• peinture de finition pour couvrir les trous, les ajouts, les inégales colorations du bois, pour renforcer l’unité de la sculpture et pour lui donner son aspect final en jouant sur l'ambigüité de l'origine du matériau et sur ses représentations.

© 2018 Christian GLACE | Tous droits réservés | site réalisé par www.anagram.es